• 57.2 ) Juxtaposition

    .

    La scène subit plusieurs chocs, elle ne stoppait pas d’un coup. Ce qui était dû à la juxtaposition des divers états quantiques. Les rêveurs sont stupéfaits de se retrouver par terre ou dans des poses grotesques, et beaucoup gémissent faiblement, les mains sur des blessures qui à ce stade ne sont que les résidus de l’expérience cosmique toujours en cours. Ils sont pitoyables dans leur faiblesse, leurs blessures douloureuses et luisantes, proches du point de non-retour. Puis le Nagual observe Henneman raide comme une statue et ses deux vestales terriblement marquées. Ce sont les seuls que les créatures maintenant en suspension holographiques auront épargné. Mais il en soupçonne la raison, leur vibration atomique moléculaire est affectée par l’implication directe d’un Dieu, du moins l’archétype chargée d’une énergie mortelle pour les zombies. Ces derniers sont figés dans le silence caverneux, la musique ayant cessé à l’instant de la mise en pause de la scène. Le Cloud est invisible y compris pour l’esprit d’un Voyant.. sa nature de flux onirique étant déterminée par un partage de la conscience en zones d’autoprotection.

     

    • C’est un bordel le plus total, le plus gros bordel que j’ai jamais vu.. Grogna le Nagual

     

    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :