• 59.2 ) Near Truth Expérience

    .

    James Carabac se retrouvait coincé comme jamais il ne l’avait encore été dans sa vie. Le Grand Prix lui était revenu alors qu’il en avait presque oublié le sens et après que son monde réel se soit écroulé. Il détenait deux options désormais, l’une et l’autre promettaient un avenir tel qu’il en aurait lui-même dessiné les contours si ce type de fantasme lucide avait eu la moindre chance de fonctionner. Evidemment il régressait dans ce genre de considération, vers l’adolescence, un âge où on veut forcément y croire. Quand tout se mélange, souhaits, rancoeurs, illusions, grandeur d’âme et blasphèmes d’une mesquinerie sans fond mais seule foutue de préparer l’avènement d’un adulte rapace et prédateur, modèle standard d’une humanité en ruine. Lui-même qui reniait dans son âme un pareil destin qu’il jugeait pathétique, avait pu trouver jusque-là refuge dans les méandres du quotidien se faufilant comme il pouvait entre les gouttes de l’existence acide. Devenir adulte avec un esprit conscient et volontaire ne peut être qu’une trahison du secret jalousement préservé au prix de la raison depuis l’enfance. Alors il lui fallait choisir entre deux mondes intérieurs aussi fascinants l’un que l’autre mais qui avaient le don de s’annihiler réciproquement avec l’expérience d’un scénario auto-réalisateur. Le dilemme portait sur le déploiement de son énergie et se résumait en quelques phrases. Maintenant il avait gouté à la toute-puissance de son imagination, et il lui était pratiquement impossible de revenir en arrière. En écrivant Les Destins.. il avait aussi scellé le sien.

     

    - Je me demande si je l’aurais inventé tout seul cette histoire.. Il fit en ricanant.

     

    Sur ses deux écrans il voit s’afficher une suite de mots, de paramètres informatiques, de liens et surtout une fenêtre webcam en prise directe avec une séquence sortie d’un navet de série Z tourné dans une sorte de hangar sombre. Seulement ceux qui le pressent de débouler dans l’histoire sont des électrants comme lui, et il sait que divers mondes insensés peuvent être fatals quand ils s’interpénètrent avec des flots d’énergie porteurs de messages de morts. S’il refuse cette réalité, il lui faudrait aussi renier la sienne, son cerveau ne pouvant alors plus différencier des scénarios utilisant des paramètres parfaitement identiques. Mais de toute façon, en moins de quelques minutes ce même cerveau a reconnu son propre univers et fonce, il est déjà au cœur de l’action. Le ricanement sur ses lèvres n’est que celui du guerrier présumant de ses forces avant le combat.

     

    - Le plus urgent est de rétablir une connexion avec les Travellers, des rêveurs en NTE (Near Truth Experience), qui sont bien autre chose que de simple allumés amateurs de sensations.. est-ce qu’on est bien d’accord mon pote ?..

     

    Il fit en se retournant vers le chat noir étalé sur le flanc.

     

    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :