• .

    Au poil.. s’exclame le Nagual qui suit le biplan des yeux. Henneman qui a retrouvé toutes ses pensées lève le poing en grognant de joie. Ca valait le coup de clamser pour voir ce que je vois.. il crie d’une voix métallique. Chaque rêveur cosmique choisit ses paramètres sur l’écran-tablette qui est une projection du Nagual. Libre à chacun de suivre le biplan en caméra arrière fixe ou en mode cinéma avec un enchainement des scènes sur le fond d’écran. La logique n’est plus celle d’un monde des vivants ordinaires, ils sont dans le cœur numérique des réseaux d’ordinateurs où toute information est tangible.

     

    - Y a plus qu’à croire qu’ils vont se montrer réglos jusqu’au bout.. Grimaça le Nagual.

     

    - Mes amis .. mes sœurs.. Popeye va jouer notre sort à tous tel que cela fut prédit à l’aube des Temps.. j’ai signé un contrat avec d’anciens Dieux déchus, une pléiade puisqu’il ne s’agit plus de divinités et qu’ils sont impropres à l’humanité.. ils arbitrent maintenant des conflits spirituels de toute intensité énergétique, ce sont eux qui m’ont contacté en m’offrant leurs services.. Le Passeur d’Ombre nous a balancé aux éclaireurs, l’Esprit Sain ne connait pas la douleur des hommes pas plus que l’orgueil des Dieux, .. on nous croit faibles et sans alliés, un futur vide nous attend selon leurs vœux.. qu’ils crèvent ces enfoirés..

     

    .


    votre commentaire
  • .

    L'engin s'envola dans une chaleur factice et des sons électros. Le ciel pourtant immense est dessiné avec des projecteurs de plus d'un mètre de diamètre. C'est une scène composée d'éléments disparates, Bd, films de guerre, jeu vidéo, comme un hallucinant spectacle avant-gardiste. L'horizon est plombé par des sortes de murs de lave en fusion chromatique. Tous applaudissaient quand le jet à l’allure d’un biplan interplanétaire franchit l’espace visuel, puis un nouveau champ de vision s’ouvrit dans les consciences comme une réalité aussi plausible que n’importe quelle autre déjà expérimentée. Le Nagual envoie une information sur sa tablette qui se duplique en autant de consciences disponibles selon le scénario totalement original du concept morts-vivants. Il sait que l’histoire est risquée dans la mesure où aucune trace mémorielle ne peut leur servir de support et les aider. Rien à quoi se raccrocher et il en sait suffisamment sur la création de toute réalité, ce type de scénario est inconnu dans l’histoire humaine. Pas plus lui que les autres ne peuvent se référer à quelque chose du passé, du moins de très concret. Il leur faut non seulement affronter le terrible inconnu mais avant tout croire puissamment une réalité sans témoins, Un univers que nul n'aura jamais validé avant qu'il vienne à eux.. Or ils n'ont à cet instant que leur ancienne incroyance des véritables damnations pour maintenir les lignes d'univers. Mais ils sont morts, et bien morts, autant que les zombies holywoodiens qui ont tenté de se régénérer à bon compte dans la fête cosmique, revenir dans le monde des vivants selon un protocole prédateur, le plus classique, l'esprit des morts pompe l'énergie des vivants. Le marché est simple à présent. Leur ligne de Vie-univers est un trésor convoité, d'une immense valeur dans le monde où se combinent les énergies dont le seul et unique objectif est la survie. La règle fondamentale de toute espèce de programme est une lutte sans fin, nul ne peut y échapper seulement les humains possèdent un pouvoir unique que les Dieux ne leur ont pas délégué, mais abandonné malgré eux dans leurs desseins, le libre arbitre, il fixe le niveau de volonté de chacun et assure la dimension universelle du jeu. Quoiqu’ils ne peuvent échapper au combat à moins de s'offrir au néant. Néanmoins la nature de leur volonté demeure un mystère, ils ne sont pas plus des Dieux que des êtres sans conscience, ainsi une forme de liberté les protège des créateurs réduits à négocier leur âme dans des conditions atroces pour assurer leur propre survie. La complexité d’une pareille théorie semble le fruit d’un rêve délirant j’en conviens, d’ailleurs sujette à des variations telles que seul un paradigme d’essence fractal parvient à en assurer la cohérence mesurée. Comme si les lois fondamentales nous cachent des secrets qui ne seraient pas de cet éon. ..

     

    .


    votre commentaire
  • .

    Il venait de recevoir l’énergie d’Henneman, et Deucalion maintenant connecté avec la toile, le grand corps d’Internet qu’ils traversent dans sa dimension ésotérique, lui fournit un savoir global, la force des milliards de connections et leur contenu généré dans l’éon.

     

    - Tu es relié au Passeur d’Ombre.. une abstraction venue des premiers récits, ceux des temps sacrés et qu’il a menée dans l’Esprit..

     

    Mais il ne put continuer. Le transfert d’informations se brouillait au milieu d’une bourrasque. .

     

    ; Tic.. Tic// tic.. On entendit un décompte puis Popeye enfila la combi avant de sauter dans le chasseur. Les cent vingt-huit le saluent et se tournent vers l’immense cadran accroché au beffroi. 5000++450 extra points.. Le Nagual pensa que ça faisait tout de même un beau paquet d’énergie avec ce nouveau départ, il venait juste de retrouver une allure et un costume dignes de son talent. Sapé comme un cowboy électrique à la silhouette soulignée d’un trait bleu, une tablette virtuelle et alchimique se matérialisait à chaque fois qu’il levait sa main droite. Ce jeu venait d’un accord entre lui et l'Esprit Sain par lesquel a transité l'information. Ceux du Woodstock avaient voté et applaudi et aussitôt obtenu une copie de leur clé’matrice. Cependant leur forme ne tenait qu’au scénario du jeu ; ils n‘existaient plus en tant qu’entités autonomes, seule une action scénarisée dynamique leur donne une forme qui est un souvenir, et ils semblaient ravis. ..

     

    .


    votre commentaire
  • .

    La Pensée n'eut que le temps d'exprimer ceci. Un ciel s'ouvrait comme un éventail et le bruit sourd de canons résonnait. Le panorama se déplace tout d'un coup et la bulle part dans un tourbillon. Les cent vingt-huit se retrouvent au milieu d'un champ de bataille réel. Ils voient les hommes mourir et entendent leurs cris. Les uniformes gris sont souillés de sang et de boue. Le ciel est couvert, le bruit des canons assourdissant. Un groupe de cavaliers les traverse comme une armée de fantômes, et ils voient la tête d'un homme emportée par un obus. Juste à l'instant où un clairon sonne l'appel.

     

    - C'est la bataille de Gettysburg.. Fait Jud; depuis sa lueur énergétique.

     

    - Merci mon frère.. pense le Nagual constatant le mode de transmission des messages.

     

    - Qu'avons-nous à voir avec la guerre de sécession ?.. Il demande

     

    - Tout.. Fait l'Esprit Sain. Le Nagual sut immédiatement ce que cela signifiait.

     

    - Donc la bataille de Gettysburg est dans Notre Ligne d’Univers si je comprends, et une bonne partie de l’histoire officielle sans doute..

     

    - Exact.. l’histoire est un script auto-réalisateur, sans cesse renouvelé à partir du présent réel.. nul ne la connait d’avant cet éon, et nul ne peut prédire les éons suivants..

     

    - Mais je crois que tu mens.. fit le Nagual.

     

    .


    votre commentaire
  • .

    Il entendait d'innombrables questions, la peur incommensurable des siens, leurs esprits vivants mais sans formes. Pourtant aucune souffrance véritable ne les accablait, l'expérience est à la fois monstrueuse et dénuée de dangers physiques, or l'être humain est programmée par la densité corporelle, son intégrité se mesure sur les risque encourus par le corps bardé de capteurs. La souffrance charnelle étant de loin la plus terrible, insoutenable. Donc ils ne seraient plus des êtres humains. Le Nagual entend la plainte des siens, pourtant ce ne sont pas des paroles, des phrases concrètes, des idées constituées. Il parvient maintenant à organiser l'environnement. Tout est structure électrique, un immense schéma alvéolé comme du polystyrène parcouru d'arcs lumineux de très faible intensité. Puis il réalise que rien ne les attend, ils sont seuls dans une notion temporelle qu'il sait déjà immuable. Cela pourrait durer des centaines de millions d'années.

     

    - A condition que nul un jour ne coupe l'électricité..

     

    Aussitôt formulée la proposition mentale génère des hypothèses bénéficiant de tous les paramètres disponibles à ce niveau de conscience. Il ressent une production d’énergie à proximité immédiate, l’émergence d’un pouvoir qui les concerne directement, et il va s’exprimer.  S'assurant de ne pas opposer une volonté porteuse de stéréotypes inadéquats dans une séquence toujours immatérielle. C’est en toute liberté qu’il prononça un accord.

     

    - Viens.. Il fit.

     

    Puis il ne se retourna pas vers la source d'intelligence, venant de découvrir l'inutilité de raisonner en un pareil terme tandis qu'il est dépourvu de masse physique.

     

    - Alors tu es un Esprit Sain.. Il pensa.

     

    - Exact.. je ne connaitrai jamais la matière.. les éclaireurs sont ici pour vous piéger, on leur a promis votre énergie en échange de cette trahison..

     

    .


    votre commentaire